Maintenant que j’ai a peu pris pris mes reperes ici, me voici dans la possibilite de vous faire une petite presentation (que je ne pretend pas exhaustive) de Gram Vikas. Mes journees sont ici ryhtmees par les coupures d’electricite, les tchai qui nous sont servis regulierement et les repas du mess! Plus serieusement, le temps passe tres vite et mes journees sont bien remplies! J’ai passé plusieurs matinee a gerer toutes les formalites administratives pour me faire enregistrer par les services de police (Je hais definitivement la paperasse!!!). Apres avoir rempli maintes et maintes formularies je suis enfin aller au poste de police ce matin! Et figurez-vous, ironie du sort, que je n,avais pas besoin de me faire enregistrer, mon visa n’etant valable que 6 mois! Et …oui… L’Inde et ses heures d’attente, l’Inde et toutes ses heures perdues! Enfin, cela m’aura valu l’occasion de visiter le poste de police, de me marrer a la vue de leur camion de CRS et de boire un lassi au passage par Berhampur. Pour revenir a al vie au campus, mes journees se deroulent de la facon suivante : je me leve a 8h15… enfin bien souvent il est plutot 7hoo car le bruit du balai de paille, les cris des animaux, la lumiere ou encore les coups de telephone impromptus de Jackdish font office de cocorico matinal. Ensuite je vais petit dejeuner au mess en compagnie des autres volontaires et du staff. Au menu : chapatti, noddles, beignet de semoule le tout accompagne d’une sauce au pois chiches et d’un tchai (le bonheur du matin… la petite touché sucree!!!). Ensuite, direction le IT, la sale informatique de l’office. Ici, on y bosse la redaction des projets, on rentre les donnees que nous avons ramenes du etrrain, on redige, on tape, on papote, on ecrit nos mails (en cachette!)… 1hoo sonne et c’est la pause du midi…du riz au dhal tous les jours sans exception (sauf Jeudi dernier car il y a eu une eclipse et que les supersticions indiennes nous ont sauve de ce supplice!)… une courte heure de détente et c’est reparti pour l’apres midi!

En ce moment, il faut avouer que je glandouille un peu! Ayant finin la redaction de mon projet d’etudes, j’attends avec impatience que l’on me donne la date de mon depart pour les villages! Ca ne dervrait tarder!Ma maitre de stage a semble emballe par mon etude de cas laquelle consiste a aller dans les villages rencontrer les femmes qui font parties des SHG (Self-Help Groups). Ce sont des associations de femmes qui ont pour but de promouvoir la participation des femmes dans les projets de developpement du village mais egalement de les intergrer dans la prise de decision lors des village committee. Par ailleurs, la plupart de ces groupes gerent les prets et l’epargne et sont en charge des micro-credit dedie aux activites de development ( construction, approvisionnement en eau, investissement dans energies renouvelables (pompes a eau, chauffe-eau, lampe solaire…)) organization des festivals…). Mon travail consiste donc a reperer les differents facteurs qui permettent a ces goupes de progresser, et de favoriser l’insertion des femmes dans la vie communautaire a tous les niveaux. J’ai choisi de rencontrer des SHG dans trois districts differents de l’Orissa. Au total je vais enqueter dans 18 villages differents. Je pense que ce projet va m’occuper un bon bout de temps sachant que certains villages sont en altitude et donc difficilement accessibles et que c’est la saison de spluies et que la majorite des villageois partent pour la journee travailler dans les champs. Je ne peourrais les rencontrer que le mation tres tot et le soir a partir de 17h. Ne vous inquieter pas j’ai fait ma reserve de bouquins pour m’occuper! Et puis… je compte bien apprendre a cuisiner le dhal, les parothas et les differentes sauces, apprendre a jouer a la marelle aux enfants ou encore prendre quelques cours d’oriya (dialecte de l’orissa)!

Les autres volontaires sont vraiment sympa. Malgre moi!!! Je passe beaucoup de temps avec les frenchies!!! Disons que la communication est plus facile et que le courant passé mieux! Mais ce serait mentir que de dire que je n’essaie pas d’entamer la discussion avec l’americaine ou Nemisha l’anglaise (qui reste la un an). Ce matin, Julien m’a initie a photoshop et a power point, demain c’est au tour de Blandine de me donner un cours d’excel. On s’entraide surtout pour la correction des rapports… merci mille fois Miriam!! Quant au staff de GV, ils sont toujours la en cas de besoin, surtout Donald l’homme a tout faire de la maison (et en prime le receptionniste officieux pour ceux qui ont deja teste!). Ils sont tres souriants et arrivent bien a faire semblant qu’on ne les derange jamais!

Nous allons regulierment a Berhampur le soir pour achetre ceux don’t nous avons besoin … ou plutot ceux qui nous donnent envie (ananas, noix de coco, specialties culinaires de l’orissa). Berhampur est nortre caverne d’alibaba! En cas de besoin, il suffit de demander a Donald l’adresse te le sesame s’ouvre! On y trouve toutes les commodities et ma foi, c’est bien pratique!

En revenant de Berhampur, nous dinons au mess puis chacun se separe pour aller retrouver sa petite chamber! La mienne se situe a environ 10 min de l’office, le trajet quotidien est a peu pres le seul exercice sportif de la journne ( si j’omets bien sur la lessive du soir, les combats contre les araignees repugnantes et l’effort intellectuel que me demande l’apprentissage de l’anglais “indien”!!!). L’espace ne manque pas ici, le campus est en pleine nature et s’etend sur plusieurs hectares (il y a parait-il une etable, un petit etang… que je n’est pas encore decouvert!) et j’ai trois lits pour moi toute seule dans ma chamber! Autant vous dire que le soir, la solitude pese! Mais je continue la redaction de mon carnet de bord, je lis beaucoup et je travaille un peu se qui occupe mon temps! S

Les vaches ne sont pas sauvages ici, elles se promenent dans les chemins et font parties du paysage!

Ici, it is Gram Vikas campus’s life!

Maintenant que j’ai a peu pris pris mes reperes ici, me voici dans la possibilite de vous faire une petite presentation (que je ne pretend pas exhaustive) de Gram Vikas. Mes journees sont ici ryhtmees par les coupures d’electricite, les tchai qui nous sont servis regulierement et les repas du mess! Plus serieusement, le temps passe tres vite et mes journees sont bien remplies! J’ai passé plusieurs matinee a gerer toutes les formalites administratives pour me faire enregistrer par les services de police (Je hais definitivement la paperasse!!!). Apres avoir rempli maintes et maintes formularies je suis enfin aller au poste de police ce matin! Et figurez-vous, ironie du sort, que je n,avais pas besoin de me faire enregistrer, mon visa n’etant valable que 6 mois! Et …oui… L’Inde et ses heures d’attente, l’Inde et toutes ses heures perdues! Enfin, cela m’aura valu l’occasion de visiter le poste de police, de me marrer a la vue de leur camion de CRS et de boire un lassi au passage par Berhampur. Pour revenir a al vie au campus, mes journees se deroulent de la facon suivante : je me leve a 8h15… enfin bien souvent il est plutot 7hoo car le bruit du balai de paille, les cris des animaux, la lumiere ou encore les coups de telephone impromptus de Jackdish font office de cocorico matinal. Ensuite je vais petit dejeuner au mess en compagnie des autres volontaires et du staff. Au menu : chapatti, noddles, beignet de semoule le tout accompagne d’une sauce au pois chiches et d’un tchai (le bonheur du matin… la petite touché sucree!!!). Ensuite, direction le IT, la sale informatique de l’office. Ici, on y bosse la redaction des projets, on rentre les donnees que nous avons ramenes du etrrain, on redige, on tape, on papote, on ecrit nos mails (en cachette!)… 1hoo sonne et c’est la pause du midi…du riz au dhal tous les jours sans exception (sauf Jeudi dernier car il y a eu une eclipse et que les supersticions indiennes nous ont sauve de ce supplice!)… une courte heure de détente et c’est reparti pour l’apres midi!

En ce moment, il faut avouer que je glandouille un peu! Ayant finin la redaction de mon projet d’etudes, j’attends avec impatience que l’on me donne la date de mon depart pour les villages! Ca ne dervrait tarder!Ma maitre de stage a semble emballe par mon etude de cas laquelle consiste a aller dans les villages rencontrer les femmes qui font parties des SHG (Self-Help Groups). Ce sont des associations de femmes qui ont pour but de promouvoir la participation des femmes dans les projets de developpement du village mais egalement de les intergrer dans la prise de decision lors des village committee. Par ailleurs, la plupart de ces groupes gerent les prets et l’epargne et sont en charge des micro-credit dedie aux activites de development ( construction, approvisionnement en eau, investissement dans energies renouvelables (pompes a eau, chauffe-eau, lampe solaire…)) organization des festivals…). Mon travail consiste donc a reperer les differents facteurs qui permettent a ces goupes de progresser, et de favoriser l’insertion des femmes dans la vie communautaire a tous les niveaux. J’ai choisi de rencontrer des SHG dans trois districts differents de l’Orissa. Au total je vais enqueter dans 18 villages differents. Je pense que ce projet va m’occuper un bon bout de temps sachant que certains villages sont en altitude et donc difficilement accessibles et que c’est la saison de spluies et que la majorite des villageois partent pour la journee travailler dans les champs. Je ne peourrais les rencontrer que le mation tres tot et le soir a partir de 17h. Ne vous inquieter pas j’ai fait ma reserve de bouquins pour m’occuper! Et puis… je compte bien apprendre a cuisiner le dhal, les parothas et les differentes sauces, apprendre a jouer a la marelle aux enfants ou encore prendre quelques cours d’oriya (dialecte de l’orissa)!

Les autres volontaires sont vraiment sympa. Malgre moi!!! Je passe beaucoup de temps avec les frenchies!!! Disons que la communication est plus facile et que le courant passé mieux! Mais ce serait mentir que de dire que je n’essaie pas d’entamer la discussion avec l’americaine ou Nemisha l’anglaise (qui reste la un an). Ce matin, Julien m’a initie a photoshop et a power point, demain c’est au tour de Blandine de me donner un cours d’excel. On s’entraide surtout pour la correction des rapports… merci mille fois Miriam!! Quant au staff de GV, ils sont toujours la en cas de besoin, surtout Donald l’homme a tout faire de la maison (et en prime le receptionniste officieux pour ceux qui ont deja teste!). Ils sont tres souriants et arrivent bien a faire semblant qu’on ne les derange jamais!

Nous allons regulierment a Berhampur le soir pour achetre ceux don’t nous avons besoin … ou plutot ceux qui nous donnent envie (ananas, noix de coco, specialties culinaires de l’orissa). Berhampur est nortre caverne d’alibaba! En cas de besoin, il suffit de demander a Donald l’adresse te le sesame s’ouvre! On y trouve toutes les commodities et ma foi, c’est bien pratique!

En revenant de Berhampur, nous dinons au mess puis chacun se separe pour aller retrouver sa petite chamber! La mienne se situe a environ 10 min de l’office, le trajet quotidien est a peu pres le seul exercice sportif de la journne ( si j’omets bien sur la lessive du soir, les combats contre les araignees repugnantes et l’effort intellectuel que me demande l’apprentissage de l’anglais “indien”!!!). L’espace ne manque pas ici, le campus est en pleine nature et s’etend sur plusieurs hectares (il y a parait-il une etable, un petit etang… que je n’est pas encore decouvert!) et j’ai trois lits pour moi toute seule dans ma chamber! Autant vous dire que le soir, la solitude pese! Mais je continue la redaction de mon carnet de bord, je lis beaucoup et je travaille un peu se qui occupe mon temps!